Les banques impliquées

Les banques qui participent directement au financement:

Bank of Tokyo Mitsubishi UFJ, BayernLB, BBVA, BNP Paribas, Citigroup, Crédit Agricole, DNB ASA, ICBC, ING, Intesa Sanpaolo, Mizuho Bank, Natixis, SMBC, Société Générale, SunTrust Robinson Humphrey, TD Bank, Wells Fargo.

Les banques suivantes ont mis à disposition des crédits:

ABN Amro, Capital Bank of America, Bank of Nova Scotia, Barclays, Citizens Bank, Comerica Bank, Community Trust, Compass Bank, Credit Suisse, Deutsche Bank, DNB, First Bank, Goldman Sachs,  HSBC Bank, J.P. Morgan Chase, Morgan Stanley, PNC Bank, Royal Bank of Canada, Royal B.

Données mises à disposition par www.foodandwaterwatch.org/news/who’s-banking-dakota-access-pipeline

Premiers succès de la mobilisation

Suite à la mobilisation internationale, la banque norvégienne  DNB à déjà retiré son engagement financier à la Dakota Access Pipeline. En Allemagne la pression envers la banque BayernLB monte afin que celle-ci se retire également du projet; suite à cette mobilisation la BayernLB vient d’annoncer, le 24 février, qu’elle n’accordera plus nouveaux crédits au projet. La banque néerlandaise ABN Amro a annoncé le 2 février qu’elle arrêterait toute relation avec Energy Transfer Equity, le principal entrepreneur de la pipeline. La banque suédoise Nordea a carrément exclu de son financement les trois principales entreprises de la Dakota Access Pipeline. L’ING a annoncé revoir également sa participation au projet.

Suite: BNP Paribas